Les objectifs de la méditation de pleine conscience

La pratique de la méditation de pleine conscience est destiné à soulager les causes les plus fréquentes de souffrances psychiques, c'est-à-dire la dépression modérée, éviter les rechutes dépressives, l'anxiété (angoisse) modérée, le perfectionnisme, la mauvaise estime de soi, la dépendance affective excessive, la sensibilité au stress, la mauvaise gestion des émotions et les douleurs chroniques.

 

La pratique régulière peut aussi aider à améliorer certaines dépendances et les troubles du comportement alimentaire.

Ces troubles ont en commun un rapport particulier des personnes à leurs pensées.

 

Une pensée, c'est une production automatique de ma « machine cerveau » dont je prends conscience. Les pensées sont souvent utiles pour prendre une décision. Mais parfois, elles ne mènent nulle part. Elles nous font tourner en rond, ajoutent au stress, induisent des émotions désagréables. Les mêmes pensées et trains de pensées passent et repassent. Il est alors difficile de profiter de la vie et du moment présent quand l'esprit se centre sur les choses qui sont mauvaises, pas assez bien, ou le futur...
Alors si vous vous dites : « J'y pense tout le temps… Je n’arrive pas à m’enlever ces idées de la tête… Je rumine… Je cogite… Ça gâche tout… Je ne profite de rien… Je dois m‘activer pour ne pas penser… je ne sais pas me poser…Je n’arrive pas à m’endormir... Je suis absent... », Pratiquez la méditation de pleine conscience!

 

Face à ces pensées qui sont produites de façon automatique par le cerveau, vous régissez également de manière automatique en ruminant ou vous adoptez un comportement qui entrainent de la souffrance, en s'agitant, en réalisant mille choses, en prenant des calmants, en demandant aux autres de vous rassurer, en pensant d’une certaine façon, en évitant certaines situations...). Ce sont des stratégies mises en place qui souvent, qui stimule toujours plus de souffrance.

Commencez par prendre conscience de la tyrannie de vos pensées.

C'est le fait de pratiquer la « pleine conscience » qui va vous permettre d'identifier vos pensées comme des pensées, et non plus comme des vérités effrayantes ou déprimantes. Moins parasités par vos pensées et vos réactions automatiques, vous pourrai voir la réalité avec davantage de lucidité, ce qui vous rendra plus libre d'agir en fonction de vos valeurs.

Source: EPSM Lille